class members

Invokana - effets secondaires du médicament - Action collective canadienne

Documents

GROUPE DE DROIT DES CONSOMMATEURS enquête sur la possibilité d’une action collective (recours collectif) au Canada contre Janssen Pharmaceuticals et Johnson & Johnson au nom de toutes les personnes qui ont pris le médicament Invokana et ont subi des effets secondaires, y compris des blessures rénales, de l’infarctus du myocarde (crises cardiaques), des infections urinaires, des problèmes cardiovasculaires et de l’acidocétose diabétique.

Invokana est le nom de marque de la drogue canagliflozine, qui est un inhibiteur du contransporteur sodium-glucose de type 2 (SGLT2). Cette classe de médicaments, qui est utilisée pour traiter le diabète de type 2, réduit la glycémie en éliminant le sucre du corps par les reins en urinant. Invokana est destiné à aider les patients souffrant de diabète de type 2 à maintenir une vie saine et plus longue.

En mars 2013, la Food and Drug Administration des États-Unis (FDA) a approuvé Invokana comme le premier médicament dans sa classe et en mai 2014, Invokana a été approuvé à la vente par Santé Canada. En 2014, la FDA a approuvé Invokamet (canagliflozine et metformine) et et en juin 2016, Invokamet a été approuvé à la vente par Santé Canada. La famille de médicaments Invokana a réalisé plus de 1,4 milliard de dollars en 2016 pour Janssen Pharmaceuticals, une filiale de Johnson & Johnson, selon les rapports annuels.

L'action collective allègue que Janssen Pharmaceuticals et Johnson & Johnson étaient au courant de ces effets secondaires et complications graves mais n'ont pas averti les patients et la communauté médicale.

Les effets secondaires majeurs incluent:

- Pression artérielle faible
- Acidocétose
- Troubles rénaux
- Hyperkalémie (potassium élevé)
- Urosepsis (infection potentiellement mortelle d'une infection urinaire)
- Pyelonephrite (infection rénale)
- Hypoglycémie
- Réactions d'hypersensibilité
- Fracture de l'os

Voici des rapports de cas, des études et des données qui appuient davantage l'association causale :

• En 2015, l’Institute for Safe Medication Practices (ISMP) a publié une revue indépendante d'Invokana. Le rapport a examiné les événements indésirables soumis par les utilisateurs d'Invokana à la FDA. Au total, l'ISMP a identifié 457 rapports d'événements graves, y compris une insuffisance ou une altération rénale, une déshydratation, des déséquilibres liquides, des calculs rénaux, des infections urinaires, des infections à levures et une perte de poids anormale.

• Une recherche de la base de données, FDA Adverse Event Reporting System (FAERS) database, du 29 mars 2013 au 19 octobre 2015 a identifié 101 cas d’insuffisance rénale aiguë après avoir pris Invokana ou un autre médicament SGL2, Farxiga. L'hospitalisation pour l'évaluation et la gestion de l’insuffisance rénale aiguë était nécessaire dans 96 des 101 cas, et 22 cas impliquaient l'admission dans une unité de soins intensifs. Environ la moitié des cas signalés se sont produits dans un mois suivant le début de la prise du médicament.

• En décembre 2015, la FDA a publié ses propres préoccupations concernant l'insuffisance rénale potentielle reliée à Invokana. La FDA a publié une déclaration indiquant que de nouveaux avertissements seraient ajoutés à l'étiquette d'avertissement du médicament pour inclure le risque d’insuffisance rénale aiguë et le fait que les patients devraient consulter immédiatement un médecin s’ils présentent des signes et des symptômes. De plus, la FDA a révisé les étiquettes des inhibiteurs de SGL2, y compris Invokana, pour inclure des avertissements concernant trop d'acide dans le sang (cetoacidose) et des infections graves des voies urinaires. En fait, une étude dans le Journal of Basic Clinical Pharmacy indique qu'un patient a développé une cétoacidose diabétique après avoir pris Invokana pendant quatre jours. Les médecins ont confirmé que Invokana a causé ces problèmes.

• En mai 2016, l'examen de la sécurité de Santé Canada a conclu que les inhibiteurs de SGL2 peuvent augmenter le risque de cétoacidose diabétique et ont recommandé de mettre à jour les informations du produit pour mieux expliquer les symptômes de la cétoacidose diabétique. Santé Canada a confirmé que des cas graves, parfois potentiellement mortels, de cétoacidose diabétique ont été rapportés chez des patients prenant Invokana.

• La FDA a également exigé que Johnson & Johnson mène des études post-commercialisation et un essai clinique après que les données initiales de l'étude ont montré une augmentation troublante du risque de problèmes cardiovasculaires, tels que les accidents vasculaires cérébraux (AVC), les caillots sanguins (événements thromboemboliques) et les crises cardiaques. Le Canagliflozin Cardiovascular Assessment Study (CANVAS) a montré un risque élevé d'AVC de 46% pendant les 30 premiers jours de traitement.

• Le 10 septembre 2015, la FDA a publié une alerte de sécurité pour Invokana et Invokamet, indiquant que des fractures osseuses ont été observées chez les patients prenant Invokana. Les fractures peuvent survenir douze semaines après le début de l’utilisation de canagliflozine, qui a également été associée à une diminution de la densité minérale osseuse à la hanche et à la colonne vertébrale inférieure.

• En 2016, la FDA a déclaré avoir reçu des rapports de pancréatite aiguë chez des patients prenant Invokana et d'autres inhibiteurs de SGLT2. Une étude publiée dans Therapeutics and Case Management a analysé un patient qui a requis l’urgence médicale après avoir eu des vomissements, des douleurs et des nausées pendant deux jours. Les médecins ont conclu que c'était une pancréatite aiguë provoquée par Invokana.

• Le Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism a mené une étude démontrant qu'il existe plusieurs mécanismes biologiquement plausibles permettant à cette classe de médicaments d'augmenter le risque de développer une cétoacidose diabétique. L'étude suggère que les recherches futures visent à identifier les patients présentant le plus grand risque pour cet effet secondaire et à optimiser la pharmacothérapie afin de minimiser les risques pour les patients.

Si vous ou quelqu'un que vous connaissez a utilisé le médicament INVOKANA et a subséquemment vécus des effets secondaires mentionnés ci-dessus, et vous souhaitez recevoir plus d'information sur l'indemnisation potentielle ou pour être tenu informé de l’état d'avancement de l’action collective ou de toute indemnité résultant de ce recours collectif au Canada, au Québec ou en Ontario, s'il vous plaît, veuillez fournir vos coordonnées à notre cabinet d'avocats en utilisant le formulaire ci-dessous.

SI VOUS SOUHAITEZ JOINDRE CETTE ACTION COLLECTIVE OU TOUT SIMPLEMENT EN SAVOIR PLUS SUR LE SUJET, S'IL VOUS PLAÎT REMPLISSEZ LE FORMULAIRE CI-DESSOUS. Veuillez noter que le fait de fournir vos informations ne crée aucune obligation financière de votre part. Aucuns frais ne vous seront facturés pour vous joindre à cette action collective. Les honoraires de notre cabinet sont basés sur l'indemnisation reçue, seulement si l’action collective a gain de cause. Toutes les informations contenues dans ce formulaire sont confidentielles et le Groupe de droit des consommateurs s'engage à protéger ces informations contre la publication, la divulgation ou toute autre utilisation non autorisée.

Joindre ce Recours Collectif

 
Recours-Collectif: Invokana - effets secondaires du médicament - Action collective canadienne
Prénom:
Nom de famille:
Courriel:
Confirmez courriel:
Adresse:
Ville:
Province/état:
Pays:
Code postal/zip:
Tél maison:
Tél travail:
Tél mobile:
Fax:
Les dommages ou symptômes ressentis:
Autres commentaires:
Ajoutez mon adresse courriel à la liste de courriels d'envoies CLG.org pour recevoir de l'information sur cette action collective, ainsi que de l'information sur les autres actions collectives de CLG.org. Les informations sur les actions collectives incluent le lancement de nouvelles actions collectives, des informations de mise à jours pertinentes d'actions collectives, et finalement de l'information sur les montants déboursés pour les actions collectives.

Avertissement : le site du groupe de droit des consommateurs n'a pas pour but de créer une relation avocat-client entre vous et l'entreprise. En nous soumettant vos informations, vous ne créez pas une relation avocat-client avec l'entreprise, bien que les informations seront gardées confidentielles. Une relation avocat-client peut être formée seulement après que nous ayons vérifié les conflits d'intérêt et que notre entreprise et vous ayez signé un contrat de mandat. Notre entreprise peut vous contacter au sujet de votre réclamation légale pour discuter des options de représentation. En raison du volume de courriel, nous ne pouvons pas promettre de répondre à chaque demande.

Dans tout recours collectif, c'est le tribunal qui approuve qui sera admissible pour participer au recours. Si vous pensez que vous pourriez être admissible à des dommages ou des recours qui pourrait être accordés dans ce recours collectif ou tout simplement pour vous assurer d'obtenir toute la correspondance sur ce recours, nous vous demandons de remplir le formulaire ci-dessus pour nous aider à déterminer si vous êtes un membre légitime de ce recours. Cependant, le retour du formulaire ci-dessus ne vous garantit pas d'indemnisation d’aucune sorte.


Entrez le numéro ci-dessus




Post a Comment